Vol_Moteur

warning: Creating default object from empty value in /var/www/sda/2/c/airaile/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 33.

Le_Vol_Moteur_Ultra_Léger

Contrairement au vol libre, où vous évoluez dans l'air avec le soleil comme moteur, les ULM (Ultra Léger Motorisé) possèdent un moteur thermique. L'ULM est considéré comme un sport dont la pratique est fondée sur la responsabilité du pilote. Permet de voler relativement LIBRE, dans le respect des règles de l'air (qui s'appliquent à tout pilote d'aéronef). L'ULM est l'engin volant motorisé réduit à sa plus simple expression, mais il ne peut y avoir que deux personnes à bord.
Plusieurs modèles existent (paramoteur, pendulaire, multiaxe, autogire), certains sont des constructions amateur. Considérés à tort comme polluants et bruyants, l'évolution technique offre sur le marché des appareils performants silencieux et de faible consommation en essence.

Que ce soit avec

  • Les PULMA
  • Le paramoteur
  • Le pendulaire ou delta-motorisé
  • Le multi-axes
  • L'autogire

Vous sentirez l'amour de l'évasion, le plaisir d'évoluer dans les airs, d'être transporté dans un élément qui ne vous est pas familier. Alors il ne vous reste plus qu'à :

  • Apprendre à piloter

Les PULMA

Planeur Ultra Léger à Motorisation Auxiliaire.

Activité aérienne qui est de plus en plus pratiquée compte tenu d'une réglementation très libérale, d'un coût d'accès assez faible, et de consommation très modique.

En France, on distingue 3 classes de PULMA

Sous-classes 1 A, 2 A et 3 A aux classes 1, 2 ou 3 (dites à motorisation auxiliaire):

Apprendre à Piloter ULM

 Le brevet de pilote ULM :

Pour obtenir le brevet de pilote ULM, quelque soit la classe, (paramoteur, pendulaire, multiaxes, autogire...) il faut :

- Avoir 15 ans révolus

- Satisfaire à un examen théorique

Examen de type QCM, organisé par le
district aéronautique de votre région, et commun à toutes les classes d'ulm. (Apprendre par cœur le manuel du pilote ULM ). Payant depuis le 01/01/2006, la DGAC perçoit des redevances d’examen définies par l’article 9 de l’arrêté du 28 décembre 2005 modifié. (Exonération pour les chômeur).

- Se voir délivrer une autorisation de vol seul à bord

Par un instructeur habilité,
après une formation pratique (10 à 20 heures en général).
Celui-ci précisera sur la licence la classe ULM pour laquelle cette autorisation est valable (paramoteur, pendulaire, multi-axes, autogire ou autre !).

L'Autogire

L'autogire drôle de bête :

Sur un autogire ultra-léger la sustentation est générée par une voilure tournante.
Ce qui le différencie de l'hélicoptère, c'est le fait que le moteur entraîne uniquement l'hélice de propulsion située à l'arrière.
Le rotor tourne librement, il est entraîné par le vent relatif, et non par le moteur.
Le pilotage s'effectue par des gouvernes aérodynamiques.

magni gyro autogire mono place

Le Multi-Axes

 Présentation du multi-axes :

Aéronef sustenté par une voilure fixe, le plus souvent, il s'agit de trois axes, (gouvernes de direction, de profondeur, et d'ailerons).
Il se décline en de nombreuses variantes:
avec ou sans cabine, ailes basses ou ailes hautes, en tandem ou côte à côte, construction tube et toile, bois ou composite...

le toxo multi axe de la dernière generationpub avia import

Le multi-axe répond aux conditions techniques suivantes :

Le Pendulaire

Qu'est ce que le pendulaire :

Véritable moto du ciel, le pendulaire c'est la catégorie reine par excellence, léger et maniable, adapté aux pistes courtes.
Le décollage et l'atterrissage peuvent s'effectuer sur un petit bout de pré (moins de 100 mètres suffisent).
C'est l'U.L.M. tous terrains.
Un chariot tricycle est suspendu sous une aile delta et se pilote par déplacement du centre de gravité en agissant sur le trapèze.
Les pendulaires sont facilement démontables et transportables.

ballade en pendulaire

Le pendulaire répond aux conditions techniques suivantes :

 

Le Paramoteur

Le paramoteur c'est quoi :

Un paramoteur est un aéronef sustenté par une voilure souple.
Le pilote est suspendu sous une aile de type parapente et est propulsé par un moteur "léger" qu'il porte sur le dos.
Le pilote se dirige en agissant sur les suspentes du parapente.

Le paramoteur pour qui :

Avec une vitesse de croisière en dessous des 40 km/h, il ne permet que de courtes balades.

decouverte de la campagne en paramoteur