Histoire de l'ULM

Histoire de l'ULM, Du Rêve à l'ULM


leonardo.jpg «Dès lors que vous aurez goûté au vol, vous marcherez à jamais sur terre les yeux levés vers le ciel, car vous y étiez et n’aurez de cesse d’y retourner.»
Leonardo da Vinci, vers 1500
 

XVe siècle

 

 

Léonard de Vinci (1452-1519) a dessiné plus de cinq cents machines volantes,
qui seront les précurseurs de l'hélicoptère, du deltaplane et du parachute.
              

 

 

Musée National de la Science et de la Téchnologie Leonardo da Vinci

 

 

 

 

1616

 

 

FVeranzio.jpg




Fausto Veranzio saute d'une tour à Venise à l'aide d'une carcasse recouverte de toile pour ralentir sa chute et il atterrit sans dommage..

 

 

 

 

1673

 

 

L'Anglais Bate introduit en Europe la mode chinoise du cerf-volant, empruntée aux anciens Chinois.

 

 

 

 

1742

 

 

marqui.gif



Le marquis de Bacqueville aurait plané
au-dessus de la Seine, à Paris. 

 

 

 

 

1783

 

 

LES FRÈRES MONTGOLFIER
Les frères MongolfierFabricants de papier à Annonay, Joseph Montgolfier (1740 - 1810) et son frère Étienne (1745 - 1799) présentent, pour la première fois, le 25 avril 1783,
un ballon soulevé par de l'air chaud.
Un JOUR, Joseph Montgolfier remarque que l'AIR chaud provenant du foyer gonfle et soulève une chemise en train de sécher devant la cheminée.
Ce phénomène ne pourrait-il être utilisé pour faire voler une machine au-dessus du SOL ?
Avec son frère Étienne, il construit un appareil fait de toile bien tirée sur des montants de bois, au-dessous duquel il allume un feu. L'engin s'élève à 300 mètres et s'y maintient près de 10 minutes. La montgolfière est née !

Les 2 frères poursuivent leurs expériences et confectionnent un véritable ballon.montgolf.jpg
Le 19 septembre 1783, une nouvelle démonstration a lieu à Versailles, devant le roi Louis XVI et sa Cour. Cette fois, la montgolfière emporte à plusieurs kilomètres un MOUTON, un COQ et un CANARD, premiers voyageurs de l'ESPACE. Une autre montgolfière atterrira dans un champ. Les paysans effrayés, la prenant pour une bête monstrueuse, s'acharneront sur son enveloppe à coups de fourche.
mongolfiere.gif




Le 21 novembre la montgolfière de Pilâtre de Rozier et du Marquis d'Arlandes s'élève du parc du château de la Muette et survole Paris pendant 25 minutes à 1000 mètres d'altitude, sur une distance de 10 kilomètres

 

Louis-Sébastien Lenormand expérimente le parachute à l'aide de deux parasols.

 

 

 

 

1784

 

 

Premier vol d'un hélicoptère miniature le 28 avril.
Maquette à 2 hélices mu par des ressorts réalisée par Bienvenu et Launoy.

 

 

 

 

1785

 

 

blanchard.gif

Jean-Pierre François Blanchard Aéronaute et inventeur français
(Les Andelys, 1753 - Paris, 1809),
traverse la Manche de Douvres à Calais, avec le physicien John Jeffries.
Première traversée de la Manche en ballon à hydrogène, en 2h30 le 7 janvier.

Il fait ensuite de nombreuses ascensions dans toutes les capitales d'Europe.

Il expérimenta la même année un parachute sur un chien. 

 

 

 

 

1797

 

 

garnerin-257x400.jpgAndré-Jacques Garnerin, l'inventeur du parachute, effectue à Paris le premier véritable saut freinée en parachute d'un ballon à 1000 mètres d'altitude, au dessus du parc Monceau à Paris le 22 octobre. Son épouse Jeanne Geneviève Labrosse devient la première femme parachutiste.
    paramontgolfiere.jpg    

 

 

 

 

1799

 

 

gcayley.gif Le baronet Sir George Cayley (1773 - 1857) fut la première personne à effectuer des tests d'aérodynamique, les forces de vol.
Ses travaux commencent dés 1796 avec la création d'un petit hélicoptère.

 

 

 

 

Le premier engin plus lourd que l'air construit, fut un modèle réduit de planeur.
En fait de planeur, il s'agissait d'un manche à balais sur lequel était monté une aile en forme de cerf volant. Des dérives étaient installées pour le contrôle de l'appareil.
Son inventeur porte le surnom bien mérité de "père de l'aviation".gcayley.gif

En 1804, il créa la première machine volante, une maquette de planeur capable de voler sur 25 mètres environ.
 Il est connu comme le père de l'aéronautique, et en 1809 il prédit que les gens du futur se serviraient des transports aériens.
En 1853, il fit un glisseur plus grand, dans lequel son cocher hésitant vola sur presque 200 mètres, tiré derrière un cheval.

 

 

 

 

1842 - 1848

 

 

ariel.jpgPoursuivant les recherches de CayleyWilliam, Samuel Henson dépose en 1842 un brevet de machine volante à vapeur, l'Ariel.
Avec son ami et associé John Stringfellow, Henson construisit un modèle à vapeur de 6 m d'envergure qui fut essayé en 1847.ariel1.jpg

Entraîné par le poids de son moteur, il n'exécuta qu'une descente prolongée. Ce modèle original est aujourd'hui conservé au "Science Museum" de Londres.


En avril 1848, Stringfellow présente à Londres le modèle réduit d'un triplan de 3 m d'enverstrngflw2.jpggure, équipé d'un moteur à vapeur actionnant deux hélices quadripales.strngflw1.jpg
Ce fut le premier appareil qui se soit maintenu en l'air au moyen d'une force mécanique dans un vol d'une distance égale à une quarantaine de mètres.

Notons cependant que cet aéroplane ne partait non pas du sol mais qu'il était lancé sur un câble et se larguait automatiquement.
Cette démonstration suffit à révéler, au monde entier, ce que doit être un aéroplane avec ses plans de sustentation fixes et sa propulsion par hélices.

 

 

 

 

1852

 

 

Blimp-01.gifHenry Giffard invente le premier dirigeable,
 ingénieur et aéronaute français (1825-1882 )..
Il pilota le premier dirigeable propulsé par une hélice mue par un moteur à vapeur, parcourant près de 27 km de Paris à Trappes en 3 heures environ, le 24 septembre.
giffard1.gif
Il finança ses recherches grâce à ses inventions et à ses ballons captifs destinés à divertir le public.
(Napoléon III figura parmi ses passagers).giffard.jpg

 

 

Les dirigeables et les montgolfières sont des aérostats. Ces appareils s'élèvent dans l'air grâce à l'emploi d'un gaz plus léger que l'air.

 

 

 

 

1856

 

 

jmlebris.jpgL'ALBATROS de Jean-marie Le Bris (1817 - 1872)
En décembre 1856, un étrange bateau piloté par un marin Français effectua le premier vol plané, attesté de l'histoire.jmlebris3.jpg

 

 

C'est à TREFEUNTEC, près de la plage de la baie de DOUARNEZ, que cet appareil de 15 m d'envergure et de 10 m de longueur a pris son envol, tirée par un cheval rapide sur environ 200 mètres.jmlebris1.jpg

 

Le pilote et constructeur de l'Albatros, lance son engin monté sur une charrette qui par action cumulée du vent et de la vitesse de celle-ci s'élève à plus de 100 m d'altitude.

.jmlebris2.jpg

 

 

 

 

1857

 

 

C'est à Félix du Temple de la Croix (Fr., 1823-90) que l'on doit à Toulon,ftemple.jpg les premiers essais d'un appareil motorisé en France.ftemple1.jpg
Un modèle réduit à ailes fixes, propulsé par un mouvement d'horlogerie et un monoplan de 17 m d'envergure dont le moteur équipé d'une chaudière vapeur à circulation accélérée.

L'appareil réussit à se soulever par ses propres moyens (contrairement à celui de Stingfellow)..

 

 

 

 

1871

 

 


Alphonse Penaud invente et commercialise  le "Planophore",
un modèle réduit d'aéroplane, capable d'effectuer des vols de 60 mètres. Il s'agissait d'un monoplan pourvu à l'arrière d'une queue stabilisatrice, dont le moteur à élastique actionnait une hélice.

L'aéromodélisme devient alors un puissant moyen de diffusion aéronautique.

 

 

 

 

1881

 

 

Louis Mouillard Aviateur, industriel, savant 1834 Lyon - 1897 Le Caire(Egypte).Mouillard.jpg
Parle dans l'Empire de l'air du gauchissement des ailes;
il prépare un nouveau livre, le Vol sans battement, qu'il soumet à Octave Chanute (1832-1910) ; celui-ci le soumit à Wright qui s'en serait inspiré.

 

 

 

 

1889

 

 

oto.gifOTTO LILIENTHAL
Certains n'hésitent pas à voir en l'Allemand Otto Lilienthal (1848 - 1896) le "père de l'aviation moderne". Certes, si les avions parviennent à décoller normalement à partir de 1903, ils le doivent en grande partie aux longues années que Lilienthal a consacrées à l'étude des planeurs.
En 1889, Lilienthal publie son livre Le Vol des oiseaux considéré comme base de l'aviation. Il y expose les multiples observations qu'il a faites sur le vol des grands oiseaux de MER, ainsi que ses conclusions.

L'ANNÉE suivante, aidé de son frère Gustav, il construit son premier planeur : 7 mètres d'envergure, des ailes formées d'une ossature de bois recouverte de toile et un stabilisateur arrière. Le pilote est attaché au centre par les aisselles, et ses jambes, dans le vide, lui permettent de se poser sur le SOL.
Le delta-plane était inventé, ces planeurs étaient contrôlés par les mouvements du corps du pilot. Le vol libre connu un constructeur de génie, inventif, modifiant sans cesse ses modèles. Tous les planeurs, monoplans puis biplans, que Lilienthal construit de 1890 à 1896, adoptent le même principe.

Il effectue personnellement à leur bord plus de 2.000 glissades en se lançant, entre autres, de la cime d'un crassier de MINE. Il projette de les munir d'un moteur quand, le 9 août 1896, il se tue au cours d'un vol d'essai.
lillenthal.jpgotto.jpg

 

 

 

 

1890

 

 

clement.gifLe terme avion fut inventé par Clément Ader (1841 - 1925). Il fut, et il est important de la rappeler, le premier à réaliser un décollage autonome avec un appareil plus lourd que l'air. Cet exploit date du 9 octobre 1890 soit 13 ans avant les frères Wright. Ce vol quoique court (50 m à 20 cm du sol) et rectiligne fut possible grâce au moteur à vapeur de 20 CV entièrement monté par Ader. Suite à ces essais, le ministre de la guerre de l'époque, M de Freycinet, lui rendit visite le 17 octobre 1891 et décida de financer le projet de Ader. Le 12 octobre 1897 il teste l'avion 3 et effectue un tour de piste de 1500 m mais le surlendemain alors que le Général Mensier était présent, il fait une tentative qui se solde part la destruction de son avion. Les subventions lui sont retirées sur le champ. Déçu, il détruit tous ses travaux à l'exception de l'avion n°3. C'est Clément Adler qui donna le nom d' "avion" à une machine volante.
C'était le premier appareil capable de décoller et de voler grâce à un moteur à vapeur.
Ingénieur français (1841-1925). On lui doit, entres autres inventions, un microphone et les premiers perfectionnements du téléphone.
Il commença à s'intéresser à l'aviation en étudiant le vol des oiseaux et des chauves-souris. En 1873, il construit un planeur en forme d'oiseau recouvert de plumes d'oies. IL en enchaîna avec un projet plus élaboré, l'"Eole", propulsé par une machine à vapeur.
L'engin vola sur une courte distance en 1890, mais il était incontrôlable et peu aérodynamiqueeole3.gif.clement1.gifcadermoteureole.gifcadereole2.gifcader.jpg

 

 

 

 

1896

 

 

Octave Chanute Ingénieur américain d'origine française (Paris, 1832 - Chicago, 1910). À plus de soixante ans, il entreprit une étude expérimentale et systématique du vol aérien, ainsi que des moyens de le stabiliser et de le diriger. Ses planeurs réussirent plus de 2 000 vols sans accident. Ses travaux, inspirés de ceux de Lilienthal et de Mouillard, furent largement repris par les frères Wright.ochanute.gif

 

 

 

 

1898

 

 

Création de l'Aéro-club de France des passionnés d'aéronautique créent le premier Aéro-Club de France destiné à promouvoir la locomotion aérienne sous toutes ses formes et dans toutes ses applications.aecdf.jpg

 

 

 

 

1900

 

 

Le conte Ferdinand Von Zeppelin réussit son premier vol à bord de son LZ1 au dessus du lac de Constance.

 

 

 

 

1901

 

 

L'aviateur brésilien Alberto Santos-Dumont remporte le prix Deutsch de la Meurthe, grâce à son dirigeable..

 

 

 

 

1903

 

 

WILBUR ET ORVILLE WRIGHT
wrightfl.gifwright4.jpgwright3.JPGwright2envol.jpgwright2.jpgwright2.gifwright1envol.gifwright1.gifWright.gif Pionnier américains ; Wilbur (1867-1912) et Orville (1871-1948). Ils réussirent le premier vol motorisé d'un engin plus lourd que l'air. Ils commencèrent par expérimenter des cerfs-volants et des planeurs biplans et réalisèrent en 1900 leurs premiers vols expérimentaux à Kitty Hawk. En 1901 ils construisirent la première soufflerie des Etats-U,is et testèrent plus de 200 modèles de profils d'aile. Après avoir fabriqué un moteur pour leur "Flyer", ils effectuèrent leur vol historique le 17 décembre 1903. De 1900 à 1903, les frères Wright, Wilbur (1867 - 1912) et Orville (1871 - 1948), expérimentent des planeurs de leur fabrication, au cours d'un millier de vols. En 1903, ils construisent un aéroplane sur lequel ils tiennent l'AIR 59 secondes.
L'appareil des Wright, The Flyer (la Volante), pèse 335 kilos, pilote compris. C'est un planeur biplan transformé, de 15,25 mètres d'envergure, dont le moteur de 16 ch entraîne 2 hélices grâce à des chaînes de machine agricole. Les Wright l'essaient le 17 décembre 1903 devant 5 témoins, sur une PLAGE de Caroline du Nord. Il est 10 HEURES du matin, le CIEL est bas, le VENT assez fort. L'appareil repose sur un rail qui le surélève de 20 centimètres, pour l'empêcher de s'ensabler. Premier essai avec Orville aux commandes : il part vent debout et vole 12 secondes. Wilbur le remplace pour un second essai; un bond de 65 mètres. Il y aura 4 essais au total, le meilleur score étant un vol de 284 mètres en 59 secondes ! L'employé de la station de sauvetage voisine a l'honneur de faire le cliché historique qui authentifie l'exploit, un exploit passé inaperçu, sauf du Moniteur de Dayton, feuille locale consacrée à l'ÉLEVAGE des ABEILLES.

 

 

 

 

1906

 

 

ALBERTO SANTOS-DUMONT
dumont.gif sdumon1906.jpgsdumon1901.jpgsantos3.jpgsantos2.jpgSantos1.jpgC'est au Brésilien Santos-Dumont (1873 - 1932) que revient l'honneur d'être le premier pilote titulaire d'un record homologué. Ses recherches aéronautiques firent progresser l'aviation naissante.
Santos-Dumont consacre sa VIE et son argent à la conquête de l'AIR. Il construit d'abord des dirigeables. S'il appelle XIV bis l'avion de son record, c'est qu'il l'a expérimenté en le suspendant à son dirigeable n°XIV. Le XIV bis qui, le 12 novembre 1906, s'apprête à décoller de la pelouse de Bagatelle, est un curieux engin. Il évoque une grande étagère munie d'une queue et de 3 roues ! Tel quel, il vole pourtant. Le 23 octobre déjà, des spectateurs couchés à plat ventre ont pu vérifier que ses roues se haussaient au-dessus des pointes d'HERBE. Malheureusement, les contrôleurs abasourdis ont oublié de noter les distances. Aussi ignore-t-on la longueur exacte parcourue. Il n'en ira pas de même le 12 novembre : Santos-Dumont décolle pour atterrir 220 mètres plus loin. On le porte en triomphe, avec d'autant plus de facilité qu'il ne pèse que 49 kilos. "S'il avait seulement fait 10 kilos de plus, remarque un grincheux, le XIV bis serait resté au SOL !"

Sa "Demoiselle" est le précurseur de l'ULM.

 

 

 

 

1907

 

 

Paul Cornu construit le premier engin plus lourd que l'air à décollage vertical.

 

 

 

 

1909

 

 

Le gyroplane de Louis Bréguet et Charles Richet réalise un premier vol.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le moteur à explosion permet à Louis Blériot de traverser la Manche avec le Blériot XI qu'il construisit lui-même, effectue la traversée de la Manche. L'envol eu lieu près de Calais à 4h 41 et l'atterissage près de Douvres à 5heures 13.

 

 

 

 

1913

 

 

Traverse la Méditerranée de Saint-Raphaël à Bizerte (730km) en 7heures 53 mn à une altitude de 2500m. Effectue la traversée de la Méditerranée soit 800 km entre Tunis et Rome.

 

 

 

 

1922

 

 

Le planeur "Vampyr" tient en l'air pendant 3 heures.

 

 

 

 

1927

 

 

CHARLES LINDBERGH
lindbergh.gif L'Américain Charles Augustus Lindbergh (1902 - 1974) doit la célébrité à sa traversée de l'Atlantique accomplie, d'ouest en est, en 33 heures 30 minutes de vol, sur le Spirit of Saint Louis.
Un prix Orteig de 25.000 dollars doit récompenser l'aviateur qui, le premier, franchira l'Atlantique Nord. Lindbergh, à 25 ANS, gagne sa VIE en transportant courrier et passagers avec une régularité telle qu'elle lui vaut le surnom de Safe Mail, la "poste sûre". Des financiers de Saint-Louis lui prêtent 10.000 dollars pour acheter un avion, mais seul un petit constructeur, Ryan, lui fait confiance. Il lui confie un monoplan de 14 mètres d'envergure, volant à 195 kilomètres/heure. Le 20 mai 1927, Lindbergh s'envole de Roosevelt Field, emportant 2 sandwiches, 2 gourdes d'EAU, 2 barres de chocolat, 2 lampes, un couteau et un radeau pneumatique. Le lendemain, à 22 heures 22 (heure locale), il atterrit au Bourget, au milieu d'une foule en délire, évaluée à 300.000 personnes. Lui-même croyait si peu à son succès qu'en décollant, il a lancé aux amis venus l'encourager : "Le condamné à mort vous dit au revoir !".
Charles Lindbergh franchit l'Atlantique.

 

 

 

 

1929

 

 

Hélène Boucher relie en solitaire Paris à Saïgon.
Elle bat de nombreux records, dont celui de l'ALTITUDE. En 1934, elle bat le record toutes catégories des 1.000 kilomètres. A la moyenne de 444,835 kilomètres à l'heure sur 3 kilomètres, elle devient championne du monde toutes catégories.boucher.gif

La Fédération nationale aéronautique est créée en 1929. Elle reconnue d'utilité publique en 1933. 570 aéro-clubs basés sur 400 aérodromes répartis sur 14 unions régionales dont les Dom-Tom sont recensés en France en 1955.

 

 

 

 

1930

 

 

JEAN MERMOZ
mermoz.gif L'aviateur Jean Mermoz (1901 - 1936), l'un des pionniers des lignes aériennes, réussit en 1930 la première liaison directe France-Amérique du Sud. Il disparait en MER, le 6 décembre 1936, à bord de l'hydravion Croix-du-Sud.
Un jour de février 1928, alors que Mermoz et son mécanicien Collenot cherchent à travers la Cordillère des Andes un passage entre le Chili et l'Argentine, leur avion ne pouvant s'élever au-dessus des MONTAGNES, ils s'engagent dans un étroit couloir. Un VENT violent plaque l'appareil contre une pente rocheuse, entre deux ravins. Si les aviateurs sont indemnes, l'avion est très endommagé. Pendant 3 JOURS, les 2 hommes réparent tant bien que mal les dégâts avec de la ficelle, des morceaux d'étoffe et de vêtements. Quand ils mettent le moteur en marche, le radiateur crève. Tout est à refaire. Collenot bouche les trous avec de la colle, du vernis, des bouts de cuir. Enfin, le moteur tourne. L'avion roule vers un précipice, s'élève le long des parois rocheuses, franchit le COL et.., tombe en panne. Mais les aviateurs sont sauvés : Mermoz descend en vol plané et rejoint l'aérodrome d'où ils sont partis 3 jours plus tôt.

 

 

 

 

1937

 

 

Henri Mignet publie "Le sport de l'air" où il explique comment construire son petit avion personnel et comment devenir aviateur..Mignet.jpg

 

 

 

 

1950

 

 

Francis Melvin Rogallo met au point l'aile delta, ancêtre du deltaplane. En cherchant pour la NASA un parachute guidable qui ramènerait sur terre les fusées américaines, il imagina un cerf-volant triangulaire qu'il fit breveter en 1951.En fait le projet fut abandonné, et l'invention de Francis ROGALLO tomba dans le domaine public. Heureusement gery_rogallo.jpg

 

 

 

 

1969

 

 

Bill Moyes et Bill Bennett mettent au point le deltaplane.Delta1.jpg

 

 

 

 

1977

 

 

Premier vol d'un avion propulsé uniquement par la force musculaire.

 

 

 

 

1978

 

 

Premier vol en parapente à Mieussy (Haute-Savoie).
J-C. Bétant et G. Bosson, deux parachutistes de Haute-Savoie, n'ont pas d'avions à leur disposition. Mais le vide est là, en bas des montagnes. Ils descendent en courant à fond vers les falaises de Mieussy. Leurs parachutes se gonflent, ils s'élancent dans le vide, ils ont inventé le parapente.  parapente_a1.jpgparapente_b1.jpg

 

 

 

 

1979

 

 

Dès 1975 apparaissent, à peu près simultanément, les premiers prototypes fiables d'ULM (avion ultra-léger motorisé) en France, en Australie ainsi qu'aux États-Unis. Les américains Mauro, Mac Cornack, Rotec, Chlurzaczik commercialisent des machines qui lancent le mouvement. Le premier pendulaire commercialisé, le Mosquito, est dû au français Roland Magalon, en octobre 1979.ULM_3.jpgULM_2.jpg

 

 

 

Pour en savoir plus sur l'histoire de l'aviation

http://avion.chez.com/
http://1100f.free.fr/histoire_de_l%27aviation.htm
Tintin raconte...
http://users.skynet.be/tintinpassion/VOIRSAVOIR/Chromos.html